La belle mort ou le dernier portrait

Par Emmanuelle Héran, conservatrice en chef au musée du Louvre, responsable des collections des jardins
En partenariat avec les Amis du musée Crozatier

Lorsqu’un être cher disparaît, le désir de conserver de lui une dernière image peut surgir chez ceux qui le pleurent. Cette pratique, qui peut paraître choquante, est pourtant très ancienne et perdure de nos jours. Parmi ces « derniers portraits », on compte des œuvres d’art de très haut niveau, peintures, masques mortuaires, photographies, qui font pleinement partie de notre patrimoine.

Rendez-vous au musée Crozatier

2 Rue Antoine Martin, 43000 Le Puy-en-Velay, France

Billetterie

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×