Prototype de machine à coudre

En 1828, suivant les instructions de Barthélémy Thimonnier, l’inventeur du premier brevet de machine à coudre, Pierre Clair façonne les différentes pièces de ce prototype qui marque un tournant dans l’industrie textile

Le brevet pour l’invention de la première machine à coudre, appelée alors « couso-brodeur », est attribué officiellement à Barthélémy Thimonnier et Auguste Ferrand en 1830. Mais l’Histoire omet la participation d’un jeune ouvrier de l’École des Mines de Saint-Étienne : Pierre Clair.

Thimonnier souhaitait construire un “métier” permettant de coudre plus vite par une action mécanique. Pour le mouvement du crochet de sa machine, il s’est inspiré du mouvement rapide du doigt des brodeuses : « le point de chaînette ». La machine permettait de coudre 200 points à la minute.

Le brevet déposé, Pierre Clair est envoyé à Paris en 1830 pour superviser, avec Thimonnier, la fabrication de ces nouvelles machines.

Machine à coudre : premier type des essais par Clair, Thimonnier et Ferrand © L. Olivier
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×