À l’affiche

Dentelles du Puy ? Du cliché à la modernité

La dentelle du Puy n’est pas une,mais plurielle. Depuis 400 ans, le centre dentellier de Haute-Loire se renouvelle pour répondre aux crises qui ont souvent fragilisé son existence,et satisfaire aux tourbillons de la mode. Les fabricants, les marchands,les dessinateurs et « le peuple des dentellières » ont toujours fait évoluer leurs pratiques pour s’adapter au marché.Cette exposition illustre comment la dentelle du Puy, des productions bon marché pour l’exportation aux pièces royales, des modèles de rue à la création contemporaine, de la main à la mécanique, s’est constamment modernisée pour rester un acteur majeur de la dentelle en France aujourd’hui.

A travers champs, ruralité & modernité dans les collections du Centre Pompidou

A TRAVERS CHAMPS, RURALITÉ & MODERNITÉ DANS LES COLLECTIONS DU CENTRE POMPIDOU Musée CrozatierDu 29 juin 2024 au 5 janvier 2025Une exposition inédite et d’envergure nationale en partenariat avec le Centre Pompidou Après l’exposition Autoportraits. De Cézanne à Van Gogh en partenariat avec le musée d’Orsay qui a remporté un vif succès en 2023 avec plus de 57 500 visiteurs, le musée Crozatier accueille à nouveau une célèbre institution culturelle, le Centre Pompidou !Peintures, photographies originales, dessins et œuvres en trois dimensions, de 1904 à 2015, devraient ravir amateurs d’art et néophytes.74 œuvres de 33 artistes contemporains vont être accueillis sur les 440m2 d’exposition et illustrer comment l’art moderne a exploré la thématique de la campagne comme lieu de vie et de travail.Les artistes de renom sont au rendez-vous, tels que Marc Chagall, Georges Braque ou encore Raoul Dufy, Vassily Kandinsky mais aussi Kasimir Malévitch, Georges Dubuffet, sans oublier Raymond Depardon et Johan Mitchell que la Fondation Vuitton célébrait il y a peu auprès de Monet.

la confusion des horizons

L’horizon n’est pas une ligne fixe attachée à un territoire, il est mouvant et se définit uniquement par le regard de l’observateur. Ce constat rejoint la question de ce qu’est un paysage et de ce qu’il révèle d’une certaine vision portée sur le monde. De l’horizon des pierres à l’horizon des particules, cette exposition propose les regards photographiques de vingt-six artistes majeurs du Fonds régional d’art contemporain Auvergne. Grâce à ce projet le musée s’est penché sur sa propre collection de photographies patrimoniales et dévoile une vingtaine de paysages altiligériens, français ou extra-occidentaux, dans un dialogue fécond sur le rejet ou l’adoption du pittoresque, le désir pictorialiste de la photographie, la valeur documentaire ou politique des images ainsi que sur les expérimentations infinies de ce huitième art.
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×