EAU frontière

Qu’il dessine les limites d’un territoire, d’une région ou d’une propriété, le cours d’eau a toujours eu la dimension de frontière naturelle. Rempart naturel, frontière infranchissable ou source de conflit, le cours d’eau est un enjeu de circulation (qu’il s’agisse de naviguer ou de traverser) et de pouvoir. Bien que l’eau soit un patrimoine commun, le lit et les berges ont des propriétaires (publics ou privés). Cette frontière suit le relief et définit les besoins et le tracé d’ouvrages d’art (ponts, lignes de chemins de fer…).

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×