EAU écosystème

Les zones humides sont définies par la loi sur l’eau de 1992 comme étant des « terrains […] habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre […], ou dont la végétation […] y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ». Elles font partie des milieux humides et se comportent comme des zones de transition où l’eau est conservée entre la surface et le sol. Elles sont riches en biodiversité et font l’objet d’une protection internationale.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×