Le praxinoscope-théâtre

Émile Reynaud est l’un des pères du cinéma d’animation

Le praxinoscope est inventé en 1876 par Émile Reynaud et présenté à l’Exposition universelle de Paris l’année suivante.

Les différents mouvements d’une action sont représentés sur une bande de papier placée à l’intérieur de la cuve. La rotation du cylindre fait croire au spectateur que l’image est animée.

© L. Olivier

Émile Reynaud, scientifique autodidacte et bricoleur, améliore les systèmes préexistants comme ceux du phénakistiscope ou du zootrope. Il ajoute un prisme pourvu de miroirs au centre du cylindre, créant ainsi une illusion continue du mouvement. La possibilité de regarder la scène à plusieurs, constitue le principal atout du praxinoscope, qui devient un jouet très apprécié.

En 1888, Émile Reynaud dépose un brevet pour le théâtre optique. Cette nouvelle invention connaît un triomphe à Paris au théâtre du musée Grévin. Les Pantomimes lumineuses sont projetées de 1892 à 1900. Mais l’invention du cinématographe par les frères Lumière met fin à cette période glorieuse.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×